Pourquoi votre cheval doit il voir
un dentiste une fois par an ?

Voici les principales affections bucco-dentaires qui motivent
cette intervention!

Les surdents

Les dents des équidés poussent de ± 5 mm/an tout au long de leur vie. Cette pousse est compensée par une usure naturelle qui s'exerce lors de la mastication. Or comme le montre le schéma (ci-dessous) en coupe transversale, la mâchoire supérieure du cheval est plus large que la mâchoire inférieure.
Ils se forment alors des pointes d'émail très coupantes appelées "surdents" qui blessent le cheval au niveau de la langue et des joues, au cours de la mastication et du travail.
L'entretien annuel des tables dentaires de votre cheval par un dentiste équin est indispensable afin d'éliminer ces "surdents" pour assurer un confort optimal dans la bouche.







Les dents de loup

Les dents de loup sont des prémolaires atrophiées, petites comme des canines (d'où leur nom), qui poussent juste devant la première prémolaire supérieure (exceptionnellement inférieure) entre l'âge de 5 mois et 6 ans.
Il ne s'agit pas vraiment d'une anomalie, mais d'une dent qui ne pousse que chez certains chevaux.
Ces dents provoquent une gêne très douloureuse au contact du mors.
En conséquence, il est conseillé lorsqu'elles sont détectées de les enlever systématiquement (intervention rapide et non traumatisante pour le cheval).




Les dominances

Ces surdents en pointes acérées sont blessantes et contraignent les mouvements des mâchoires et de la tête, les conséquences sont directes sur le travail, l'alimentation, les douleurs cervicales, le manque de souplesse...




Les dents de lait persistantes

Si les dents de lait de votre cheval ne tombent pas au moment voulu, elles gênent l'éruption des dents définitives qui se trouvent juste en dessous, on dit alors qu'elles sont persistantes !
Les conséquences sont alors : défauts d'implantation et/ou d'éruption des dents définitives, dents surnuméraires, inflammations, infections, défauts d'usure, caries,...
S'ils ne donnent pas de signes cliniques, ces problèmes seront détectés et traités lors de la vérification dentaire annuelle.




La liste des pathologies citées ci-dessus, n'est évidemment pas exhaustive et il existe bien d'autres pathologies dentaires chez les équidés (tartres, les caries, les dents cassées, les abcès dentaires, diastèmes, les dents sur-numéraires ou sous-numéraires, les aphtes, les lampas, les pulpites, parodontites, fistules,....) Les pathologies évoquées, ont été choisies du fait qu'elles sont très fréquentes chez les équidés et facilement évitables grâce à un contrôle et un soin dentaire annuel !

Faire contrôler les dents de son cheval, par un dentiste équin tous les ans, possède de nombreux avantages en terme de santé, confort et performances pour le cheval, mais également en terme de coûts pour le propriétaire !

Pour couper court à toutes les fausses idées et polémiques: les dentistes équins qui se respectent, ne cherchent en aucun cas à se substituer d'une quelconque manière aux vétérinaires équins !!!
Nous n'avons qu'un souhait : demeurer des intervenants complémentaires de ces derniers, à l'image des maréchaux ferrants, en apportant une haute technicité et une connaissance approfondie des problèmes dentaires des équidés.

Une visite par an pour le prix d'une ferrure !


Ce qui doit vous alerter

Lors de l'alimentation :
- Votre cheval ne mange plus, ou très lentement
- Il ne finit pas sa ration
- Il rejette des aliments sur les côtés
- Vous retrouvez des grains entiers dans les crottins
- Il penche la tête sur le côté pour mastiquer
- Il ne prend pas d'état malgré une bonne alimentation
- Il fait magasin : formation d'une chique par accumulation d'aliments (généralement de l'herbe ou du foin) dans la joue afin de se faire un « pansement »

Lors du travail :
- Votre cheval refuse le mors
- Il Ouvre excessivement la bouche lorsqu'on le bride
- Il ne s'incurve pas, ne se place pas, manque de souplesse...
- Il se défend aux actions de mains
- Il secoue la tête
- Il arrache les rênes
- Il Tire ou se déporte d'un côté

Lors de certains symptômes :
- Votre cheval est stressé (ce qui peut provoquer des ulcères)
- Il présente un gonflement des mâchoires, des muqueuses ou gencives
- Il a mauvaise haleine
- Il maigrit anormalement
- Il a des douleurs cervicales et dorsales
- Il présente un jetage nasal unilatéral
- Il est sujet aux coliques
Membre de l'Association Internationale de Dentisterie Equine